SVD au Congo

LES MISSIONNAIRES DU VERBE DIVIN

Au début de l’an 1875, Arnold Janssen alla voir l’archevêque Paul Melchers de Cologne afin de lui présenter le projet de lancer une maison pour missions étrangères. Abasourdi l’évêque lui dit : « Nous vivons dans une époque où tout semble ébranlé et en train de couler et tu viens me dire que tu veux commencer une nouvelle histoire ? » Le Père Janssen répliqua : « Oui, nous vivons dans un temps où beaucoup s’effondre, c’est pourquoi il faut du neuf pour le remplacer. »

Cette attitude et cette conception du fondateur des missionnaires du Verbe Divin, développées et étayées par une intense vie de prière et une incessante recherche de la volonté de Dieu lui permirent d’aller jusqu’au bout de sa vision. Le 8 septembre 1875, avec quelques compagnons et malgré les doutes et réserves, et la pauvreté sur le plan matériel, il établit sur la rive gauche de la Meuse à Steyl, petit village des Pays-Bas, la première maison missionnaire pour le monde germanophone de l’Europe. Contraire à l’opinion générale, la maison missionnaire de Steyl fut vite connue d’un large public et, dix ans après, devint une Congrégation missionnaire. A la mort d’Arnold Janssen, en 1909, elle comptait mille membres (prêtres et frères) répandus dans le monde entier.

AU SERVICE DE L’EGLISE UNIVERSELLE

Aux gens qui exprimaient leur étonnement face à la croissance rapide de son œuvre, Arnold Janssen répondait sans fausse modestie : « Ce n’est pas moi, c’est le Seigneur ». A côté de sa congrégation masculine du Verbe Divin, il fonda encore deux congrégations pour femmes : une pour les Sœurs missionnaires (1889) et une autre pour les Sœurs de l’Adoration perpétuelle (1896). « C’est l’œuvre du Seigneur », voilà qui fut le fondement de toute sa fondation.

C’est cette même confiance qui consiste la base du travail des 6000 missionnaires de Verbe Divin aujourd’hui. Ils continuent l’œuvre du fondateur, spécialement :

–          Dans le ministère de la pastorale, par la construction et l’accompagnement de communautés d’Eglise. Les prêtres et frères collaborent comme ministres de la pastorale et dans les projets sociaux les plus divers.

–          Dans la proclamation de la Parole de Dieu. Comme « compagnons du Verbe Divin » ils se sentent particulièrement appelés à promouvoir l’apostolat biblique.

–          Dans leur engagement pour la justice, la paix et l’intégrité de la création. C’est un engagement qui est à la base de tous les projets et activités individuelles.

–          Dans le champ des mass média, de la communication et de la recherche. Particulièrement par ces activités, la mission de l’Eglise comme dialogue respectueux de tout le monde, selon l’exemple de Jésus Christ, en sortira fortement approfondie et d’une efficacité plus grande.

 

Powered by WordPress.com.

Up ↑

%d bloggers like this: